Accueil / Actualités / Edition 2017 / Lacoste Ladies Open de France (LET) : Kerr titrée, Sauzon brillante

Lacoste Ladies Open de France (LET) : Kerr titrée, Sauzon brillante

Sans surprise, Cristie Kerr remporte le Lacoste Ladies Open de France. Première Française, Agathe Sauzon prend la sixième place après un dernier tour de feu sur le parcours de Chantaco.

>>> Les résultats

>>> L'album photo d'Alexis Orloff

« F..k cancer ! » Au moment de recevoir des mains de Jean-Lou Charon le trophée du Lacoste Ladies Open de France, Cristie Kerr ne pouvait cacher son émotion. L'Américaine, qui a perdu récemment un de ses amis, et qui pensait aussi à la Française Cassandra Kirkland décédée le 30 avril dernier, jouait cette semaine avec une source de motivation supplémentaire et « un ange au dessus de ses épaules ». Elle n'aurait pu trouver plus bel hommage que de remporter pour eux cette 27e édition de l'open de France. Et l'ancienne numéro 1 mondiale s'est appliquée à le faire de la plus belle des manières. Largement en tête avant d'aborder cette dernière journée de compétition (3 coups d'avance), Kerr avait plié l'affaire sur les neufs derniers trous de son 3e tour disputés dimanche matin. Deux birdies aux 14 et 15 précédaient un eagle magique au 18, sur un coup de fer 8 dans la boîte à 126 m. Il ne lui restait plus ensuite qu'à gérer son dernier tour. Ce qu'elle allait faire sans trembler, ajoutant sur le 15 un 18e birdie à son impressionnante collection de la semaine, pour signer une dernière carte de 69 (-1). À -17 total, la double vainqueur de Majeur l'emporte avec quatre coups d'avance sur la Chinoise Xi Yu Lin (-13).

Sauzon flambe et grimpe

Partie du trou numéro 10, dans l'anonymat de la dernière partie, Agathe Sauzon est passée tout près d'égaler le record du parcours de Chantaco ce dimanche. Pour une virgule au 9, sa splendide carte du jour n'entrera pas dans les annales du tournoi. Mais, meilleure joueuse de ce dernier tour, la Française retiendra surtout les 24 places gagnées au leaderboard grâce à son remarquable 63 (-7). Car avant ce coup du sort sur son dernier trou, la Valentinoise avait sorti le grand jeu, enquillant d'abord deux birdies sur son aller (14 et 15) puis en réalisant un retour impressionnant. Deux nouveaux birdies suivaient en effet au 3 et au 5, avant l'un des coups du jour sur le 7. Sur ce par 5 de 467 m, elle plantait le mât en deux d'un coup d'hybride exceptionnel à 186 m avant de pousser sa balle pour eagle. Et la magie continuait au 8 avec une dernière ficelle à 7 mètres pour birdie. « C’était une très bonne journée, confiait-elle ensuite. Lors des trois premiers tours, j’avais eu un peu de mal au putting ou au driving. Là, j’ai tout eu et j’ai rentré des bons putts à la fin, donc ça a bien aidé. Je n’avais pas de pression, je me suis juste concentrée sur mon jeu sans penser au classement, pour essayer de rattraper mes trois premiers tours. » À -6 total, la joueuse de 25 ans grimpe au 6e rang de cet open de France, son deuxième top 10 de la saison sur le Ladies European Tour (8e de la Lalla Meryem Cup en avril). « Je ne me mets jamais d’objectif avant un début de tournoi, mais ce top 10 est une bonne récompense. C'est le signe que mon jeu commence à payer. » Un bon présage aussi dans l'optique de la deuxième étape des cartes du LPGA Tour qu'elle disputera dans quelques jours.

Herbin et Derrey dans le top 10

Dernière Française titrée à Chantaco, en 2015, Céline Herbin a une fois de plus brillé à domicile. Malgré une saison compliquée aux États-Unis, l'Avranchinaise a su tirer profit d'un parcours qui convenait parfaitement à son jeu de fer précis. Avec une carte de 68 (-2) dimanche, marquée par 5 birdies pour trois bogeys, elle prend la 9e place (-5). « J'étais un peu éprouvée car je reviens de Nouvelle-Zélande où je jouais la semaine dernière et où le tournoi a été difficile avec pas mal d'interruptions, racontait-elle au club-house. Je suis arrivée ici mardi soir avec un gros décalage horaire et j'ai dû jouer 24 trous hier et 22 aujourd'hui. On tire un peu sur la machine, mais je suis très contente de la manière dont j’ai lutté jusqu’à la fin pour faire des birdies. Je suis assez satisfaite, c’est une bonne semaine. »

Au neuvième rang, elle retrouve une autre joueuse française. Mal embarquée avec un trois-putts pour bogey au 1, Valentine Derrey a su parfaitement se reprendre pour signer une carte de 67 (-3). « Après le 1, je me suis remise dans la partie avec l’idée de repartir de zéro dès le 2. J’ai pris mes aises et j’ai joué au golf, j’ai fait mon jeu. » Avec cinq birdies pour un bogey sur le reste du parcours, la lauréate du Turkish Airlines Open 2014 intègre également le top 10 (9e,-5). « Je suis très contente de ma semaine. On n’a pas beaucoup de tournoi sur le LET donc c’est compliqué d’avoir le rythme, de se mettre dans la partie dès le 1. Je travaille mentalement pour essayer de poser mon jeu et de me concentrer sur moi. Cette semaine montre que ce travail porte ses fruits. »

Derrière les leaders du clan tricolore, Ariane Provot prend également place dans le top 20. Avec un dernier tour en 69 (-1), la Messine prend la 16e place (-3). Elle devance Joanna Klatten (23e,-2), Justine Dreher et Mathilde Claisse (25e,-1). Marion Ricordeau suit au 37e rang (+3), devant Jade Schaeffer-Calmels (41,+5) et Isabelle Boineau (49e,+8). Gwladys Nocera ferme la marche au 52e rang (+12).


Par Sébastien Cachard-Berger
8 octobre 2017