Accueil / Actualités / Edition 2018 / Lacoste Ladies Open de France (LET) : Hedwall titrée, Herbin 11e

Lacoste Ladies Open de France (LET) : Hedwall titrée, Herbin 11e

Meilleure Française à l’issue de cette 28e édition de l’Open de France, Céline Herbin prend la onzième place finale. À -7 total, la Normande termine à cinq coups de la Suédoise Caroline Hedwall, titrée après un dernier tour exceptionnel.

On ne l’avait pas vue venir. 21e au départ du dernier tour du Lacoste Ladies Open de France, à sept coups de la leader, Caroline Hedwall a réalisé une remontée sensationnelle ce dimanche pour coiffer tout le monde au poteau. Auteur de neuf birdies, la Suédoise a battu le record du parcours des Châteaux du Golf du Médoc (62,-9) pour remporter le sixième titre de sa carrière sur le Ladies European Tour. Rentrée au clubhouse plus d’une heure avant les dernières parties, la joueuse de Solheim Cup a vu toutes ses rivales craquer dans le final. À -12 total, elle devance finalement de deux coups la Sud-Africaine Stacy Lee Bergman (-10).

Herbin en confiance avant Évian

Céline Herbin

La meilleure Française de la semaine prend finalement place aux portes du Top 10. Lauréate de l’édition 2015 du tournoi, Céline Herbin croyait encore en ses chances à la veille du dernier tour, malgré ses six coups de retard sur la tête. Il lui fallait pour cela réaliser une dernière partie de haut vol. Elle aura été « seulement » très bonne. « J'ai fait une bonne partie, confirme-t-elle. Même si ça aurait pu être mieux, comme toujours, il y a eu beaucoup d'opportunités. Je me suis sentie mieux physiquement, bien plus concentrée aussi, donc je suis déjà contente de ça. » Malgré deux bogeys concédés, l’Avranchinaise a pu compter sur un putting très solide pour s’offrir cinq birdies ou se tirer de situations périlleuses (par sauvé au 15 malgré une balle dans l’eau).

Avec sa carte de 68 (-3), Herbin termine au 11e rang avec un score total de -7. « Je tire un bilan très positif de cet Open de France : mes sensations ont été très bonnes, j'ai fait trois cartes sous le par, et malgré le début de semaine compliqué où je n'avais pas mes clubs, c'était une très bonne préparation pour la semaine prochaine à Évian. » En confiance, elle disputera, sur le parcours Haut-Savoyard, son deuxième Evian Championship.

Ricordeau, stressée puis libérée

Marion Ricordeau

En dernière partie, Marion Ricordeau a connu plus de difficultés. Tendue par l’enjeu, la Picarde en a payé le prix avec un bogey, un double et un triple concédés à la mi-journée. « J’ai effectivement été stressée toute la journée, explique-t-elle. Techniquement, c’était un peu la galère. Je swinguais en m’éloignant de la balle, comme quand j’ai peur, donc je ne faisais que des gros hooks. » À l’image de sa mise en jeu au 8, lâchée dans l’obstacle d’eau. « Je ne savais plus comment faire, mais au 13, mon caddie m’a dit un truc qui m’a aussitôt permis de bien jouer au golf à nouveau. »

Libérée, la native de Laon rentrait alors trois birdies sur ses six derniers trous pour boucler son tournoi sur une bonne note et retrouver le sourire. Avec sa carte de 74 (+3), elle prend la 15e place finale (-6). « C'est dommage de ne jouer au golf que six trous quand il faut en faire 18... regrette-t-elle. Mais j'ai été très émue d'être encouragée constamment par les spectateurs, alors que j'étais vraiment dans le dur. C'était génial d'être portée comme ça, et ça m'a permis de tenir jusqu'au bout et de revenir un peu. Ça me fait plaisir de finir comme ça, honnêtement. J'étais deuxième ce matin, c'est sûr, mais mon but en début de semaine était de finir dans le top 20. Et c'est fait ! C'est sûr que c'est un peu décevant de perdre autant de places en finissant par un +3, mais je sais d'où j'arrive, comment j'ai joué ces dernières années, donc je suis très contente de ce top 15. Je me suis réconciliée avec le golf cette année, même si j'ai moins bien joué. Si je dois arrêter à la fin de la saison, je partirai un peu plus sereine. C'est chouette. »

Boineau finit bien

Isabelle Boineau

Troisième Bleue dans le Top 20 final, Isabelle Boineau boucle son tournoi sans avoir été battue par le parcours. Avec quatre birdies pour un bogey dimanche (68,-3), la Marseillaise gagne dix places pour prendre le 17e rang (-5 total). De quoi retrouver le sourire après un début de saison compliqué sur le circuit européen. « C'était sympa de jouer ici en France, c'est un tournoi dans lequel je me sens bien, et je pense que la performance de cette semaine va bien m'aider mentalement, confesse-t-elle. Je suis satisfaite d'avoir fait quatre tours dans le par ou en dessous. Et je suis ravi que mon nouveau coach, Peter Mitchell, ait pu venir me caddeyer. Il a pu voir ce qui n'allait pas et m'empêchait de scorer. Il reste trois ou quatre tournois du LET d'ici la fin de l'année, donc je vais juste me concentrer sur ces échéances, et surtout retrouver du plaisir à jouer. »

Compliqué pour les autres Françaises

Les autres Bleues ont toutes joué au-dessus du par au cours de cette dernière journée pluvieuse. Avec trois bogeys sur ses quatre derniers trous, Jade Schaeffer-Calmels signe une carte frustrante de 73 (+2). 25e en -2 total, elle devance d’un coup Anne-Lise Caudal (74,+3 aujourd’hui) trentième. Émie Peronnin suit à la 40e place (+1) et retrouvera le Letas en confiance après un premier Open de France satisfaisant. Valentine Derrey est 55e (+3), Manon Mollé 62e (+7), Céline Boutier et Inès Lescudier 63e (+8). Camille Chevalier et Emma Grechi ferment la marche au 67e rang (+10)


Par Sébastien CACHARD-BERGER
9 septembre 2018