Accueil / Actualités / Edition 2018 / Lacoste Ladies Open de France (LET) : Ricordeau aime le Médoc

Lacoste Ladies Open de France (LET) : Ricordeau aime le Médoc

Très à l’aise sur les greens du Golf du Médoc, Marion Ricordeau s’est offert une jolie carte de 68 (-3) vendredi. Meilleure Française (-5 total), la Picarde grimpe au cinquième rang du tournoi, à trois coups de la tête.

« En général on a tendance à se plaindre et à dire que le jeu produit ne reflétait pas le score rendu, mais aujourd'hui c'était clairement l'inverse. Je n'ai pas très bien joué mais j'ai très bien scoré. » Un grand sourire vissé sur les lèvres, Marion Ricordeau ne boudait pas son plaisir à son arrivée au recording vendredi soir. Contrairement à ce que pouvait laisser penser sa carte de score, ce deuxième tour du Lacoste Ladies Open de France n’avait donc pas été un long fleuve tranquille pour la Picarde. La faute à un long jeu hésitant qui ne lui aura laissé aucun répit. En particulier sur l’aller ou ses quatre greens en régulation auraient pu lui coûter cher.

« Je comprends très bien les greens de ce parcours »

Marion Ricordeau

C’est pourtant bien sur la première partie du parcours des Châteaux que la native de Laon a le mieux scoré, et ce grâce à une lecture parfaite des greens bordelais. Avec seulement douze putts au compteur sur les neuf premiers trous, elle s’offrait trois birdies contre un seul bogey. « Le putting est le secteur que je travaille le plus, confie-t-elle. Mais la clé, c'est surtout que je comprends très bien les greens de ce parcours. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce que j'ai de bons souvenirs des tournois que j'ai joués ici (deux victoires au Grand Prix PGA Schweppes en 2014 et 2015). Dès que je me mets loin, j'assure le deux putts. Dès que je suis à moins de 3 m, je le rentre. Je me sens vraiment bien sur ces greens, et ça a rattrapé mon mauvais jeu du jour. »

Plus sereine à l’attaque des greens sur le retour, Ricordeau ajoutait un quatrième birdie à sa collection pour rendre une très jolie carte de 68 (-3). Après son solide 69 (-2) de la veille, la Française pointe au cinquième rang du tournoi. « Tout va très bien pour l'instant, c'est même assez inespéré car je n'ai pas si bien joué que ça ces derniers temps. Être dans le top 10 avant le week-end, c'est une super nouvelle. J'espère que ça va continuer tout le week-end ! » À -5 total, elle l’entamera avec trois coups de retard sur les joueuses de tête, la Sud-Africaine Nicole Garcia et la Danoise Nanna Koerstz Madsen (-8).

Caudal s’accroche

Anne-Lise Caudal

Juste derrière, Anne-Lise Caudal abordera elle aussi le moving day au sein du Top 10. Moins à l’aise que jeudi, la joueuse basque a pourtant connu une journée sans sur les greens, mais est parvenue à gommer ses trois bogeys par trois jolis birdies, dont un dernier au 18 qui lui permet de rendre une carte dans le par (71). « Je suis contente d’avoir terminé par ce bon putt car cela ne m’est pas arrivé souvent aujourd’hui, raconte-t-elle. Je n’ai pas mal putté, mais j’ai pris beaucoup de bords de trou. C’était donc difficile de scorer… »

En panne de résultat au plus haut niveau, la double vainqueur sur le Ladies European Tour occupe la neuvième place en -4 total. De quoi se réjouir avant d’attaquer le week-end. « Ça fait un petit moment que je n'avais pas bien joué comme ça, donc je suis très contente. Quand on joue peu c'est difficile de performer, on se met beaucoup plus de pression. Donc j'essaie d'être le plus relâchée possible pendant le parcours et de prendre un maximum de plaisir. J'ai un copain à moi sur le sac, mes parents qui sont là ainsi que des amis. On a toujours envie de bien jouer, surtout à l'open de France, donc sûrement que ça aide cette semaine. »

Mollé et Herbin encore dans le coup

Manon Mollé

Autre Bleue souriante vendredi, Manon Mollé réalise un premier Open de France prometteur, à l’image de ses débuts réussis chez les pros. 25e à l’ordre du mérite du LET, la rookie a posté quatre birdies pour un seul bogey vendredi pour grimper au 22e rang (-2 total). « J'ai fait beaucoup moins de bêtises qu’hier, décrit-elle. C'était plus constant, et j'ai rendu une bonne carte de -2 sur ce parcours que je trouve très long. J'ai eu très peu de petites cannes - jamais en dessous du fer 8 - donc faire des birdies était compliqué. Je n’avais jamais joué ce parcours et j'aime beaucoup son dessin. Ça me rappelle un peu l'Écosse, les bunkers sont incroyables et les greens sont en parfaite condition. »

Samedi, la Bretonne sera associée à une autre Française, Céline Herbin, auteur pour sa part d’un deuxième tour en 72 (+1). « Je suis bien partie avec deux birdies sur les trois premiers trous, explique-t-elle. Mais j’ai eu ensuite un petit moment de déconcentration qui m’a coûté trois bogeys du 5 au 7. J’ai eu un peu de mal à revenir ensuite. J’avais de bonnes sensations aujourd’hui mais ça n’a pas voulu tomber. »

Huit autres Françaises franchissent le cut de ce 28e Open de France. À -1, Jade Schaeffer-Calmels et Isabelle Boineausont 30e, devant Emma Grechi (44e, par), Camille Chevalier, Emie Peronnin, Valentine Derrey, Céline Boutier et Inès Lescudier (59e,+2).


Par Sébastien CACHARD-BERGER
7 septembre 2018