Accueil / Actualités / Edition 2020 / Engström titrée, Herbin deuxième

Engström titrée, Herbin deuxième

Malgré un bon -2 (69) ce samedi pour Céline Herbin, c’est Julia Engström qui remporte la 30e édition du Lacoste Ladies Open de France. Elle s’offre ainsi un deuxième titre sur le LET.

Son avance de quatre coups acquise hier a été suffisante. La Suédoise Julia Engström n’a pas craqué et se voit récompensée par un deuxième titre sur le LET. Auteur d’une carte de 72 (+1) avec un bogey assuré pour la victoire au 18, la jeune scandinave de 19 ans s’impose à -7 et soulève le trophée de la 30e édition du Lacoste Ladies Open de France.

Son seul trois putts au 17 et unique bogey après 36 trous est sûrement le tournant de cette journée. Céline Herbin a commis une seule erreur mais elle l’empêche d’aller chercher le playoff ou au moins de mettre la pression sur la Suédoise. Finalement la meilleure Tricolore de la semaine signe une dernière carte de 69 (-2) pour partager la deuxième place avec Magdalena Simmermacher (ARG) à -6. Belle performance malgré tout pour la native d’Avranches, pas loin d’un nouveau titre au Lacoste Ladies après sa victoire en 2015.

Parmi les sept autres Françaises sur le tracé des Châteaux ce samedi, c’est Astrid Vayson De Pradenne qui remonte au classement. En rythme sur ce dernier tour, elle rend un solide 69 (-2) pour aller chercher une belle 6e place à -2 total. Joanna Klatten s’offre un top 10 avec un dernier 70 (-1), Anne-Charlotte Mora termine 15e à +1 handicapée par un triple bogey au 18.

Lucie Malchirand, seule amateur dans le cut, a elle aussi vécu un dernier trou compliqué. Quadruple bogey coché au 18, la joueuse de Marseille La Salette termine déçue mais positive, fière d’avoir joué un week-end pour son premier tournoi sur le circuit pro. Elle se place  26e à +3 total en compagnie d’Anne-Lise Caudal. Emie Peronnin termine 35e à +5.

Le chiffre

4Julia Engtröm devient ainsi la 4e Suédoise à s’imposer au Lacoste Ladies Open de France après Liselotte Neumann en 1987, Linda Wessberg en 2007 et Caroline Hedwall en 2018.


Par Romain MURAILLE
19 septembre 2020