• S'inscrire à la newsletter

Golf du
Médoc Resort
5-8 october

Revenir aux actualités

Marion Ricordeau : « Être en France me redonne le sourire »

Marion Ricordeau

Deuxième à un coup de la tête ce samedi soir, Marion Ricordeau jouera la victoire demain au Lacoste Ladies Open de France. Sur un parcours où elle a déjà remporté le Grand Prix Schweppes PGA en 2014 et 2015, la Picarde savoure sa belle semaine, en espérant la terminer en apothéose.

Une fin de partie fantastique vous permet d'être deuxième à la veille du dernier tour. Comment cela s'est-il passé ?
J'ai tapé un beau coup de wedge au 14, qui m'a permis de faire mon premier birdie du retour, alors que j'étais dans le par pour la journée. Ça m'a permis de me sentir un peu mieux, un peu plus confiante. Paradoxalement j'ai mieux tapé la balle qu'hier, mais je scorais moins bien jusque là. Ensuite au 15, après un deuxième coup moyen, je me retrouve sur le green, mais très loin. Et je rentre 10 ou 15 m pour le birdie... J'ai ensuite rentré 6 m au 16, et enfin 1,50 m au 18. Le putter ne m'a pas laissée tomber cet après-midi, c'était chouette !

Qu'est-ce que ça représente d'être à la lutte pour la victoire dans son open national ?
Ça fait quelque chose, bien sûr. En plus de ça, je suis vraiment fan de ce parcours des Châteaux, j'aime cet endroit et son atmosphère. Le fait d'avoir de bons souvenirs de ce golf me met dans de bonnes dispositions et me fait bien jouer. Il y a eu une belle émulation avec les deux filles avec qui je jouais aujourd'hui, et pas mal de spectateurs présents pour nous encourager. C'était vraiment sympa.

Après une saison compliquée sur le Symetra Tour de l'autre côté de l'Atlantique, vous attendiez-vous à une telle embellie cette semaine ?
J'ai décidé de ne plus retourner jouer aux États-Unis, et je crois que cette décision m'a procuré un soulagement. J'y ai passé trois saisons, je ne m'y suis pas vraiment plue, et je ne suis pas arrivée à ce que je voulais. Trop de déconvenues m'ont fatiguée. Alors le fait de revenir jouer en France, sur un parcours qui me plaît, ça me redonne le sourire. Malgré ces dernières saisons un peu médiocres, je sais que je suis capable de très bien jouer au golf. Ça se met enfin en place, et c'est chouette parce que ça n'arrive pas souvent. J'aimerais que ça continue demain, ce serait l'apothéose !

En quoi une victoire demain pourrait changer la suite de votre saison ?
Déjà, ça me permettrait de jouer la semaine prochaine à Évian, et je suis hyper emballée à l'idée d'avoir cette opportunité. Mes parents y vont pour jouer le pro-am, et ce serait une belle récompense pour pouvoir les accompagner. Et derrière ça j'aimerais aussi faire les deux derniers tournois de l'année en Espagne.

A voir également

Plus d'infos
Partenaire titre
Partenaire majeur
Partenaires officiels
Partenaires institutionnels
Partenaires média