Accueil / Actualités / Edition 2016 / Lacoste Ladies Open de France : Isabelle Boineau ambitieuse

Lacoste Ladies Open de France : Isabelle Boineau ambitieuse

Première Française à l'ordre du mérite du Ladies European Tour, Isabelle Boineau vient d'entamer son troisième Lacoste Ladies Open de France. À 27 ans, la Marseillaise a passé un cap cette année et se montre ambitieuse pour la fin de saison.

À 27 ans, Isabelle Boineau réalise cette année la plus belle saison de sa jeune carrière. Seule Française titrée cette année sur le Ladies European Tour, la Marseillaise occupe la quatrième place à l’ordre du mérite du circuit européen avant d’aborder son troisième Lacoste Ladies Open de France, cette semaine. Un tournoi sur lequel la joueuse a déjà fait ses preuves et qu’elle retrouve dans la peau de favorite cette année.

Pour sa première à Chantaco, en 2014, Boineau avait déjà pris une remarquable cinquième place dans un tournoi qu’elle abordait alors sous pression. « Cette année j’arrive beaucoup plus en confiance. Il y a deux ans, je n’avais que 6 000 euros au compteur avant ce tournoi et il m’en fallait 20 000 de plus pour garder ma carte sur le Tour, raconte-t-elle. Là, j’ai déjà assuré ma carte pour les deux prochaines années, je suis plus libérée. » Car entre temps, la Française a passé un cap sur le parcours. Coachée par Benoît Ducoulombier depuis janvier 2015, Isabelle en a rapidement ressenti les effets, réalisant d’abord une très solide saison 2015 (31e du LET) avant d’exploser cette année. « Depuis que je bosse avec Benoît, mon jeu a beaucoup évolué, vers le très haut niveau. Il a mis mon swing en place et il continue à me donner quelques clés techniques. Désormais, je dois surtout gagner en vitesse de club pour progresser en distance. Il va falloir que j’aille à la gym pour progresser là dessus. »

Une victoire et le plein de confiance

Les progrès sont déjà perceptibles et lui ont permis de décrocher en juillet dernier son premier titre sur le LET lors du Scottish Open. Un succès qui lui a ouvert les portes de son premier Majeur à Évian le mois dernier et lui permet de voir les choses en grand pour la fin de saison. « Cette victoire en Écosse m’a permis de remplir l’un de mes objectifs et m’a surtout apporté pas mal de confiance pour me fixer de nouveaux objectifs. Avant j’avais envie de gagner mais je n’étais pas sure que cela allait tomber. Gagner ce tournoi  m’a rassuré sur ma façon de travailler et motivée pour travailler deux fois plus sur des domaines où je ne le faisais par forcément. Avant je ne passais par exemple pas beaucoup de temps à m‘entraîner pendant le tournoi. Maintenant j’y consacre plus de temps, je me prépare mieux. »

Ambitieuse pour la fin de saison

Libérée financièrement, puisque avec plus de 120 000 euros au compteur elle occupe actuellement la 4e place de la money list, Boineau peut désormais viser plus haut pour la fin de saison. « J’ai un peu de moins de pression, mais je m’en mets encore pas mal pour finir le plus haut possible dans le ranking européen cette année. Terminer la saison dans le Top 3 m’ouvrirait de nouvelles portes pour 2017 puisque cela me permettrait de participer au Ana Inspiration et à l’US Open sans avoir à passer par les qualifications. » Les États-Unis, voilà l’objectif à long terme de la jeune femme, déterminée à tenter sa chance sur le LPGA à l’avenir. « L’année prochaine, je serai encore sur le Tour européen, tout en espérant jouer les Majeurs aux États-Unis et pourquoi pas gagner un tournoi en Europe. » Avant de tenter sa chance aux cartes du LPGA l’automne prochain, pour une saison américaine en 2018. Mais la golfeuse ne se précipite pas : « Je me donne un an pour préparer ces cartes américaines, cette année cela aurait été un peu tôt. J’ai encore besoin de travailler et de progresser. »


Par Sébastien Cachard-Berger, à Chantaco
6 octobre 2016